Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 23 août 2017

Traces

 

 

 

Qu'y a-t-il de plus indiscret que nos bibliothèques personnelles ? Nos doigts laissent un sillon sur la tranche des livres aux passages les plus lus et les plus aimés.

 

 

 

 

 

jeudi, 17 août 2017

La légende du Psautier pourpré

 

 

 

 

LtdM 3.jpg

 

Psautier pourpré, dit de saint Germain, parchemin, Italie ou France, VIe siècle,
lequel aurait été rapporté d'Espagne
vers 550 par Childebert Ier, roi de Paris,
roi d'Orléans et co-roi de Burgondie (vers 497-558)
avec la croix d'or et la tunique de saint Vincent,
exposition "Les Temps mérovingiens", au musée de Cluny, musée du Moyen-Âge, à Paris V,
photographie : novembre 2016.

 

 

 

 

 

mardi, 15 août 2017

Decem libros historiarum

 

 

 

 

LtdM 1.jpg

 

 Grégoire de Tours (538-594), Histoire des Francs ou Dix Livres d'histoire (Decem libros historiarum),
détail, parchemin, Est de la France, début du VIIIe siècle,
exposition "Les Temps mérovingiens", au musée de Cluny, musée du Moyen-Âge, à Paris V,
photographie : novembre 2016.

 

 

 

 

lundi, 14 août 2017

Le poète qui chanta tour à tour Brunehilde, Galswinthe, Frédégonde, Ultrogothe et Radegonde

à Antire.

 

 

 

LtdM 2.jpg

 

Venance Fortunat (vers 530-609), Poèmes,
détail, parchemin, provenant de l'abbaye Saint-Pierre de Gorbie (Somme), fin du VIIIe siècle,
exposition "Les Temps mérovingiens", au musée de Cluny, musée du Moyen-Âge, à Paris V,
photographie : novembre 2016.

 

 

Du jardin de la reine Ultrogothe
[reine des Francs, morte après 566, épouse de Childebert Ier, roi de Paris]

 

Ici le printemps au teint pourpré fait croître les gazons verts, et l'air est embaumé de l'odeur des roses du paradis. Là, de jeunes pampres offrent une ombre protectrice contre les chaleurs de l'été, et servent d'abri aux ceps chargés de raisin. Tout cet enclos est émaillé de mille fleurs diverses ; il y a des fruits de couleur blanche, d'autres de couleur rouge. L'été y est plus doux qu'ailleurs, et la brise aux murmures discrets ne cesse d'agiter les pommes suspendues à leur tige. Childebert les a greffées avec amour. Venant d'une telle main elles ne nous en sont que plus chères. Elles tiennent de celui qui les a cultivées une saveur de miel que le royal jardinier leur a peut-être secrètement communiquée. Le prix de ces pommes nouvelles est doublé par l'honneur qu'un roi leur a fait ; l'odeur en est suave et le goût exquis. Jugez de ce qu'a pu faire pour le bonheur des hommes celui dont le toucher se fait sentir à nous dans l'agréable odeur de ces fruits ! Puisse l'arbre qui les porte en reproduire à perpétuité l'excellente espèce, afin que tout homme garde la mémoire de ce pieux monarque. C'est de ces lieux qu'il partit pour aller au ciel ; c'est à ses mérites qu'il doit d'être l'hôte de ces demeures sacrées. Naguère, chéri de tous, il fréquentait tour à tour les églises, aujourd'hui il est à poste fixe dans les temples célestes. Puissiez-vous, Ultrogothe, triomphante, et vous troisième avec vos deux filles, avoir le bonheur de l'y posséder un jour éternellement !

                                            

                                                              Venance Fortunat, Poèmes, Livre VI, 6. [Source.]

 

 

 

 

jeudi, 13 juillet 2017

Dans le cabinet surréaliste

 

 

 

 

AB - bureau.jpg

 

Détail de la reconstitution du bureau d'André Breton (1896-1966)
au 42, rue Fontaine à Paris, où il vécut et travailla de 1922 à 1966,
au Centre Pompidou, à Paris I,
photographie : octobre 2016.

 

 

 

 

 

mercredi, 07 juin 2017

Une fin d'après-midi pour un roman

 

 

 

frédéric tison,photographie,norbert crochet,la paix d'angelin,roman

 

 

20170607_173427.jpg

 

Norbert Crochet signant son roman La Paix d'Angelin (Éditions Abordables, 2017)
à la librairie LDEL Justicia, 362ter, rue de Vaugirard, à Paris XV,
photographies : mercredi 7 juin 2017.

 

Fiche du livre sur le site de la maison d'édition.

 

 frédéric tison, photographie, norbert crochet, la paix d'angelin, roman

 

 

 

 

jeudi, 27 avril 2017

Un après-midi pour le poème

 

 

 

 

Béatrice Marchal.jpg

 

Les poètes Jean-Pierre Lemaire, Béatrice Marchal & Bernard Fournier,
à l'occasion de la présentation de l’œuvre poétique de Béatrice Marchal
lors du "Mercredi du Poète", au café-restaurant Le François-Coppée, à Paris VI,
photographie : mercredi 26 avril 2017.

 

 

 

 

mercredi, 26 avril 2017

Une soirée pour un roman

 

 

 

 

Norbert Crochet.jpg

 

Norbert Crochet présentant son roman La Paix d'Angelin (Éditions Abordables, 2017)
 au côté de Bruno Ochin, éditeur, au 8, rue Gramme, à Paris XV,
photographie : lundi 24 avril 2017.

 

Fiche du livre sur le site de la maison d'édition.

 

 

 

 

 

jeudi, 30 mars 2017

D'une lenteur

 

 

 

C'est dans les temps où le langage est malmené, où il semble détraqué, où les mots sont utilisés à tort et à travers, et vainement, et souvent pour ne rien dire ni voir ni aimer, c'est dans ces temps qu'il convient de parler rarement, écrire beaucoup dans le silence et la solitude, raturer, déchirer presque autant, et publier peu, dans des livres, des pages et des cahiers discrets, secrets, que pourtant chacun peut ouvrir s'il le désire : la lenteur sauve et rehausse tous les mots.

 

 

 

 

mardi, 28 mars 2017

L'escalier dans la bibliothèque

 

 

 

 

Aude-RLC2.jpg

 

Une pièce, au rez-de-chaussée, dans la tour Magdala (1902-1906),
bibliothèque conçue par l'abbé Bérenger Saunière (1852-1917),
à Rennes-le-Château, dans l'Aude,
photographie : août 2016.