Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 08 octobre 2019

Portée

 

 

 

 

SAM_3804.JPG

 

Antonio Vivaldi (1678-1741), partition autographe (plume et encre noire),
de la
Sonate pour violon en fa majeur,
à l'exposition "Éblouissante Venise : Venise, les arts et l'Europe au XVIIIe siècle",
au Grand Palais, à Paris VIII,
photographie
: septembre 2018.

 

 

 

vendredi, 13 septembre 2019

Après la musique

 

 

 

 

SAM_3564.JPG

 

À l'issue du concert donné en l'abbaye Saint-Robert de La Chaise-Dieu (XIe-XVe s.),
en Haute-Loire :
La Création de Joseph Haydn,
par l'Orchestre Insula dirigé par Laurence Equilbey,
photographie : août 2018.

 

 

 

Avant la musique

 

 

 

 

SAM_3461.JPG

 

Scène de l'abbaye Saint-Robert de La Chaise-Dieu (XIe-XVe s.),
en Haute-Loire, photographies : août 2018.

 

SAM_3467.JPG

 

 

 

jeudi, 12 septembre 2019

L'entr'acte

 

 

 

 

SAM_3472.JPG

 

Le cloître de l'abbaye Saint-Robert de La Chaise-Dieu (XIe-XVe s.), en Haute-Loire, 
photographie : août 2018.

 

 

 

 

samedi, 01 juin 2019

De la musique

 

 

 

Dans les moments de vraie détresse, presque tout l'art n'est d'aucun secours : la peinture s'efface, presque toute la poésie s'effondre, la littérature n'est rien — Seule la Musique demeure qui est là qui nous soulève encore et nous retient.

 

 

 

 

 

dimanche, 25 mars 2018

La réponse de Mme Debussy

 

 

 

Dans l'un de mes carnets, je retrouve ceci, noté je ne sais quand, je ne sais où, d'après je ne sais quelle source :

 

Un journaliste à Mme Debussy : « Madame, les uns vantent chez votre mari la délicatesse des harmonies, les autres la transparence de l'orchestration, la subtilité des transitions. Mais, selon vous, quelle est sa principale qualité ?

— Oh, il est surtout très câlin... »

 

 

 

(Remise en ligne de la note du 10 février 2015.)

12:08 Écrit par Frédéric Tison dans Album des phrases, Autour de la musique | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

samedi, 18 novembre 2017

Farinelli

 

 

 

1.jpg

 

Jacopo Amigoni (vers 1682-1752), Portrait de Carlo Broschi, dit Farinelli (1705-1782) (1740),
à l'exposition "Sérénissime ! Venise en fête, de Tiepolo à Guardi",
au musée Cognacq-Jay, à Paris III, photographie : février 2017.

 

 

 

 

 

lundi, 02 octobre 2017

Quelques instants après la beauté

 

 

 

 

pelléas et mélisande,opéra bastille


 À l'issue de la représentation de Pelléas et Mélisande, de Claude Debussy ;
direction musicale : Philippe Jordan ; mise en scène : Robert Wilson ;
Pelléas : Étienne Dupuis ; Golaud : Luca Pisaroni ; Arkel : Franz‑Josef Selig ;
Mélisande : Elena Tsallagova ; Geneviève : Anna Larsson ;
Un médecin, le berger : Thomas Dear ; Le petit Yniold : Jodie Devos.
À l'Opéra Bastille, au Premier Balcon, photographie : dimanche 1er octobre 2017.

 

 

 Quelques images pour Pelléas et Mélisande sur ce blogue.

 

 

 

 

vendredi, 29 septembre 2017

La musique et les plans

 

 

 

On pourrait dessiner les plans d'un château en écoutant simplement l'un des mouvements d'une symphonie de Haydn — en quoi il fut l'un des châtelains de la pensée. Devant ce château, un air de Mozart esquisserait le jardin, Debussy le prolongerait vers le parc— et les notes de Satie seraient le vent, l'abeille, les fleurs ; Sibelius, la forêt, et tous les musiciens le ciel.

 

 

 

jeudi, 22 juin 2017

Être le contemporain du bruit et des touffeurs

 

 

 

L'affreuse "fête de la musique" a eu lieu, hier, tandis que la vraie fête et la vraie musique se déployaient ailleurs, comme toujours. Et la chaleur continue, à Paris, de tancer les plus épaisses et fières pierres, reines et gardiennes des fraîcheurs.

 

C'est dans ces moments que je ne rêve que de silence, de Sibelius, de neige et de Finlande...