Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 17 juillet 2018

La délicatesse

 

 

 

 

SAM_7668.JPG

 

Stéphane Mallarmé, Éventail de Mademoiselle Mallarmé (1884),
 dans la maison de Stéphane Mallarmé,
au lieu-dit Valvins, à Vulaines-sur-Seine,
en Seine-et-Marne,
photographies : septembre 2017.

 

 

frédéric tison, photographie, stéphane mallarmé, valvins, vulaines-sur-seine, maison de stéphane mallarmé,éventail de mademoiselle mallarmé

 

Ô rêveuse, pour que je plonge
Au pur délice sans chemin,
Sache, par un subtil mensonge,
Garder mon aile dans ta main.


Une fraîcheur de crépuscule
Te vient à chaque battement
Dont le coup prisonnier recule
L’horizon délicatement.


Vertige ! voici que frissonne
L’espace comme un grand baiser
Qui, fou de naître pour personne,
Ne peut jaillir ni s’apaiser.


Sens-tu le paradis farouche

Ainsi qu’un rire enseveli
Se couler du coin de ta bouche
Au fond de l’unanime pli !


Le sceptre des rivages roses
Stagnants sur les soirs d’or, ce l’est,
Ce blanc vol fermé que tu poses
Contre le feu d’un bracelet.

 

 

 

samedi, 14 juillet 2018

Neuf oiseaux de fer et deux oiseaux effrayés

 

 

 

 

SAM_1569.JPG

 

Par la fenêtre de mon salon, lors du Défilé aérien du 14 juillet 2018.

 

 

 

 

 

11:04 Écrit par Frédéric Tison dans Traces | Tags : frédéric tison, photographie, défilé du 14-juillet | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

mercredi, 03 janvier 2018

L'Herbier du Promeneur solitaire

 

 

 

 

Exp Jardins 4.jpg

 

Jean-Jacques Rousseau (1712-1778), Herbier (vers 1769-1770),
à l'exposition "Jardins", au Grand Palais, à Paris,
photographie : mai 2017.

 

 

 

 

 

mardi, 19 décembre 2017

Les annotations bleues

 

 

 

 

C5.jpg

 

Les Pensées de Blaise Pascal (Paris : éditions Lefèvre, 1836), livre annoté par Marcel Proust,
au musée de l'ancienne abbaye de Port-Royal des Champs,
à Magny-les-Hameaux, dans les Yvelines, photographie : avril 2017.

 

 

 

 

Le masque de plâtre

 

 

 

 

C3.jpg

 

Masque mortuaire de Blaise Pascal (1623-1662),
dans le musée de l'ancienne abbaye de Port-Royal des Champs,
à Magny-les-Hameaux, dans les Yvelines, photographie : avril 2017.

 

 

 

 

dimanche, 26 novembre 2017

« G. Michel 1827 »

 

 

 

Georges Michel signait très rarement ses toiles. Aussi la signature en bas à droite de La Sablonnière nous est-elle une précieuse trace, et une précieuse indication : en 1827, le peintre s'est affranchi de ses maîtres hollandais. Et pourtant, le magnifique ciel de La Sablonnière est moins audacieux que ceux qui sont représentés dans d'autres tableaux et qui datent peut-être de la même période. Est-ce à dire que le peintre alterna, toute sa vie, entre des hommages aux Anciens et des toiles libres et totalement personnelles ?

 

 

 

GM 4 bis.jpg

 

Georges Michel (1763-1843), signature et mention de date sur
La Sablonnière (1827) (Collection privée),
à l'exposition « Georges Michel, le paysage sublime »,
au monastère royal de Brou, à Bourg-en-Bresse, photographie : octobre 2017.

 

 

 

 

 

vendredi, 20 octobre 2017

Gravures

 

 

 

 

SAM_3040.JPG

 

 

SAM_3049.JPG

 

Motifs de décoration gravés (hache, crosse),
dans le dolmen de la "Table des Marchand" (Ve millénaire av. J.-C.),
à Locmariaquer, dans le
Morbihan

photographies : février 2017.

 

 

 

 

mercredi, 23 août 2017

La Feste de Chantilly

 

 

 

 

exposition Condé 5.jpg

 

Relation de la Fête de Chantilly, à l'occasion du séjour de Louis XIV
et de la cour du 23 au 25 avril 1671 au château de Chantilly,
fête qui causa le suicide de Vatel,
dans
La Gazette de France, n° 54, 1671, p. 437,
 à l'exposition "Le Grand Condé, le rival du roi Soleil ?",
dans la salle du Jeu de Paume du château de Chantilly, dans l'Oise,
photographie : novembre 2016.

 

 

 

jeudi, 17 août 2017

La légende du Psautier pourpré

 

 

 

 

LtdM 3.jpg

 

Psautier pourpré, dit de saint Germain, parchemin, Italie ou France, VIe siècle,
lequel aurait été rapporté d'Espagne
vers 550 par Childebert Ier, roi de Paris,
roi d'Orléans et co-roi de Burgondie (vers 497-558)
avec la croix d'or et la tunique de saint Vincent,
exposition "Les Temps mérovingiens", au musée de Cluny, musée du Moyen-Âge, à Paris V,
photographie : novembre 2016.

 

 

 

 

 

mercredi, 16 août 2017

D'un 23 décembre 694 ou 695

 

 

 

 

SAM_1956.JPG

 

Parchemin d'un Jugement de Childebert III (vers 670 (?) - 711), le 23 décembre 694 ou 695, à Compiègne,
confirmant des possessions de l'abbaye de Saint-Denis,
exposition "Les Temps mérovingiens", au musée de Cluny, musée du Moyen-Âge, à Paris V,
photographie : novembre 2016.