Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 01 avril 2020

Où je lis Les Ailes basses — Première Époque d'Isnel, poème VIII

 

à ***.

 

 

 

Où je lis un poème extrait du livre
paru en 2010 aux éditions Librairie-Galerie Racine,
Les Ailes basses.

 

 
 
 

11:09 Écrit par Frédéric Tison dans Lectures, Une petite bibliothèque | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

dimanche, 29 mars 2020

Où je lis La Table d'attente — Livre I, poème IV

 

 

 

 

 

Où je lis un poème extrait du livre
paru en 2019 aux éditions Librairie-Galerie Racine
dans la collection Les Hommes sans Épaules,
La Table d'attente.

 

 

 

11:12 Écrit par Frédéric Tison dans Lectures, Une petite bibliothèque | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

vendredi, 27 mars 2020

Un spectrogramme de ma voix

 

 

Spectrogramme de ma voix (sur la phrase « Je ferai tomber tes chambres dans les torrents, tes livres et tes lampes » de mon poème extrait de Noctifer, que je lis ici (cf. à partir de la seconde 40)).

Spectrogramme réalisé par Fábian Santiago, Maître de conférence à l'Université Paris 8 Vincennes-Saint-Denis, associé au Laboratoire « Structures Formelles du Langage » (UMR 7023, CNRS & Paris 8), en mars 2020. (Le site de Fábian Santiago.)

 

(Veuillez cliquer sur les images pour les agrandir.)

 

90791788_2329976243968953_1442715343343583232_n.png

Tracé de l'intonation I.

 

91319652_210359030192416_1852047798489317376_n.png

Tracé de l'intonation II, en phonétique
(visualisation de la voix (vibration des plis vocaux, mélodie, ton)).

 

90721922_216674376102003_6225838537623732224_n.png

Tracé de l'intonation III, en transcription orthographique.

 

91277121_206567317347955_7750328701073489920_n.png

Spectrogramme proprement dit.

 

Mes plus vifs remerciements à Fábian Santiago.

 

 

 

 

09:51 Écrit par Frédéric Tison dans Lectures, Une petite bibliothèque | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Où je lis Noctifer — poème XXVIII

 

 

 

 

 

Où je lis un poème extrait du livre
paru en 2018 aux éditions Librairie-Galerie Racine
dans la collection Les Hommes sans Épaules,
Aphélie, suivi de Noctifer.

 

Lire ici un spectrogramme issu de cette lecture.

 

 

 

08:36 Écrit par Frédéric Tison dans Lectures, Une petite bibliothèque | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

mercredi, 25 mars 2020

Où je lis Aphélie — Sixième Heure, poème VII

 

 

 

 

 

 

Où je lis un poème extrait du livre
paru en 2018 aux éditions Librairie-Galerie Racine
dans la collection Les Hommes sans Épaules,
Aphélie, suivi de Noctifer.

 

 

 

 

 

10:08 Écrit par Frédéric Tison dans Lectures, Une petite bibliothèque | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

lundi, 23 mars 2020

Où je lis Le Dieu des portes — Cahier I, poème XXV

 

 

 

 

 

Où je lis un poème extrait du livre
paru en 2016 aux éditions Librairie-Galerie Racine
dans la collection Les Hommes sans Épaules,
Le Dieu des portes (Prix Aliénor 2016).

 

 

 

 

16:09 Écrit par Frédéric Tison dans Lectures, Une petite bibliothèque | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

dimanche, 22 mars 2020

(Suite) Où je lis Le Dieu des portes — Cahier III, poème V

 

 

 

 

 

Où je lis un poème extrait du livre
paru en 2016 aux éditions Librairie-Galerie Racine
dans la collection Les Hommes sans Épaules,
Le Dieu des portes (Prix Aliénor 2016).

 

 

(Où l'on entend aussi les oiseaux des rues de Paris.)

 

 

 

 

11:27 Écrit par Frédéric Tison dans Lectures, Une petite bibliothèque | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

samedi, 21 mars 2020

Où je lis Le Dieu des portes — Cahier I, poème I

 

 

 

 

 

Où je lis un poème extrait du livre
paru en 2016 aux éditions Librairie-Galerie Racine
dans la collection Les Hommes sans Épaules,
Le Dieu des portes (Prix Aliénor 2016).

 

 

 

15:52 Écrit par Frédéric Tison dans Lectures, Une petite bibliothèque | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

jeudi, 19 mars 2020

Où je lis "Pays"

 

 

 

 

 

À la demande d'Étienne Orsini, et parce que la soirée d'hommage
à Andrée Chedid, prévue le vendredi 20 mars à Issy-les-Moulineaux, est annulée,
j'ai enregistré ce petit film où je lis un poème
qui paraît ces jours-ci dans un ouvrage collectif intitulé
Oser encore : hommage à Andrée Chedid
pour le centenaire de sa naissance
 aux éditions Érès.

 

*

PAYS

 

Il est un pays qui danse

Au son de nos feuilles dans le vent

Oiseaux verts impatients.

 

Il est une terre qui monte

Sous nos jambes et nos bras

S'étreignent parmi toutes les ailes.

 

Un arbre parle au silence,

Sur de petits cailloux de couleur

Nos pas bruissent comme la vie.

 

F. T., septembre 2019.

 

 

 

 

18:05 Écrit par Frédéric Tison dans Lectures, Une petite bibliothèque | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

mercredi, 16 octobre 2019

Lecture par l'auteur

 

 

_____________________

 

 

 

Lecture, par l'auteur, d'un poème du livre d'artiste

Une autre ville,

poèmes de Frédéric Tison, encres de Chine et gravures de Renaud Allirand (2013)

Se procurer l'ouvrage.

 

(Avec un grand merci à Norbert Crochet, qui a réalisé la vidéo d'après mon enregistrement.)

 

___________

 

Où es-tu parce que les immeubles

Augmentent et que je t’ai perdu

 

C’est une harpe que l’on brise

Celle qui t’égare dans la ville

Mais tu vas tellement mourir

Qu’il a fallu que je te dise :

 

Je viens vers toi qui me souviens

De ton corps une fois tu –

 

Silence, silences sur silences et rues

Armées de fer où ta venue

Soudaine et souveraine fut vaincue

Si tes jambes peu à peu disparurent

 

Où es-tu parce qu’une ville s’achève

Où tu es nu

 

____________