Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 03 février 2023

Du miel

 

 

 

Si j'étais historien de formation, j'écrirais une histoire du miel, très documentée, très savante, impeccable. Peut-être en écrirai-je une, mais ce sera celle d'un amateur amoureux, avec l'image.

 

 

 

 

05:55 Écrit par Frédéric Tison dans Crayonné dans la marge, Minuscules | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

mardi, 31 janvier 2023

Des fruits

 

 

Selon moi, manger des fruits consiste à manger de la beauté sans trahir celle-ci. Les fruits sont toujours beaux, avec les fleurs. Je ne mange pas de fleurs, et j'aimerais ne me nourrir que d'elles. Et inlassablement je cherche la beauté qui manque. Demeurent les fruits.

 

 

 

05:54 Écrit par Frédéric Tison dans Crayonné dans la marge, Minuscules | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

lundi, 30 janvier 2023

De l'autoportrait

 

 

 

P1000118 b.JPG

Autoportrait, vers 2016.

 

 

Il ne faut pas croire sottement que tous les autoportraits relèvent du narcissisme selon la psychanalyse (et elle seule) ; d'ailleurs, nombre sont ceux qui n'ont jamais lu véritablement la légende de Narcisse, selon Hygin ou Ovide, notamment. Il s'agit certes, souvent, de se mirer dans un simple miroir ; mais il n'est pas question de se complaire, ni de s'admirer ridiculement, ni de tourner autour d'un centre qui serait soi. Il s'agit de s'interroger sur l'image, et de se regarder dans le temps pour s'apercevoir d'une histoire. Il s'agit de la vie, de la mort, de la suspension, et des galaxies éloignées qui se rejoignent inéluctablement — peut-être avec l'amour.

 

 

 

vendredi, 20 janvier 2023

Du vent

 

 

 

Le vent parle silencieusement.

 

 

 

 

11:00 Écrit par Frédéric Tison dans Crayonné dans la marge, Minuscules | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

jeudi, 19 janvier 2023

Des voix

 

 

 

Je rêve d'un monde à voix basse, où seuls la musique, les tonnerres et les oiseaux auraient la voix haute.

 

 

 

 

mardi, 17 janvier 2023

De la musique

 

 

La musique est trop courte, comme l'amour (C'est la même chose).

 

 

 

 

lundi, 02 janvier 2023

Du voyage

 

 

 

L'amour est si lointain qu'il en devient un voyage.

 

 

 

 

 

12:51 Écrit par Frédéric Tison dans Crayonné dans la marge, Minuscules | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

vendredi, 30 décembre 2022

De la joie

 

 

 

On ne peut comparer deux joies, de même qu'on ne peut comparer deux amours.

 

 

 

 

13:03 Écrit par Frédéric Tison dans Crayonné dans la marge, Minuscules | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Des douleurs

 

 

On ne peut comparer deux douleurs, de même qu'on ne peut comparer deux absences.

 

 

 

 

13:02 Écrit par Frédéric Tison dans Crayonné dans la marge, Minuscules | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

jeudi, 22 décembre 2022

Des princes

 

 

Les princes circulent. (Silencieusement.)

 

 

 

11:17 Écrit par Frédéric Tison dans Crayonné dans la marge, Minuscules | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

vendredi, 16 décembre 2022

Des images

 

 

 

Toute image pense et sait ce que tout regard s'imagine savoir et penser.

 

 

 

 

08:31 Écrit par Frédéric Tison dans Crayonné dans la marge, Minuscules | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

lundi, 21 novembre 2022

Du temps

 

 

Le temps passe si vite, lorsqu'un moment de joie nous est donné ! Et le temps passe si lentement, si désespérément lentement, lorsque nous attendons un appel amoureux qui ne vient pas, lorsque nous travaillons à des choses vaines, lorsque le train est en retard ! Que se passe-t-il, que se passera-t-il ? Il n'y a rien, il n'y a personne, nous sommes là, tu es là, je suis là, nous ne pouvons nous rejoindre, amour !

 

 

 

03:35 Écrit par Frédéric Tison dans Minuscules | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

samedi, 29 octobre 2022

Cueillir

 

 

Je cueille désormais les roses des insomnies. Elles sont étranges, et secrètes, elles ne peuvent être montrées. On peut simplement les signaler.

 

 

 

04:49 Écrit par Frédéric Tison dans Crayonné dans la marge, Minuscules | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

jeudi, 27 octobre 2022

Du silence

 

 

Il est des moments où la beauté de la musique et celle de certains livres font souffrir. Dès lors on fait silence, autour de soi, et on ferme les livres inertes sur la table. On attend que cela passe, comme les animaux attendent patiemment et noblement que leurs blessures s'éloignent, si elles s'éloignent.

 

 

 

10:16 Écrit par Frédéric Tison dans Crayonné dans la marge, Minuscules | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

mercredi, 26 octobre 2022

De la beauté

 

 

Peut-on ajouter de la beauté au monde ? Je ne le crois pas. Il s'agit de ne pas ajouter de la laideur à la laideur dont il est saturé, et de proposer, de souligner, de s'effacer aussi.

 

 

 

17:27 Écrit par Frédéric Tison dans Crayonné dans la marge, Minuscules | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |