Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 23 mai 2017

Une carte double : La Quiétude IV, eau-forte d'Hiroko Okamoto, poème de Frédéric Tison

 

(Texte et image : Galerie Expression d'Aujourd'hui.)

 

 

 

18673280_1870686579846490_6108975348234959553_o.jpg

 

Parution d'une carte double, éditée par la Galerie Expression d'Aujourd'hui
en collaboration avec l'Association Okamoto

La Quiétude IV, eau-forte d'Hiroko Okamoto, poème de Frédéric Tison

 

 

Hiroko OKAMOTO est née en 1957 au Japon. Après avoir étudié la peinture à l'Université de Musashino à Tokyo, elle entre à l'Ecole des Beaux-Arts Sokel pour se spécialiser dans la gravure. Sa première exposition personnelle The Sweaters a lieu en 1981 à Tokyo. Elle était membre de l'Association japonaise de la gravure depuis 1982. Hiroko OKAMOTO expose au Japon, en France, en Italie et au Canada. Prématurément disparue dans sa cinquantième année, l'artiste japonaise laisse une oeuvre riche et originale constituée de plus de 3 000 dessins et gravures à l'eau-forte.
À l'automne 2001, elle s'installe à Paris conformément à ses rêves de jeunesse. Elle débute alors une nouvelle série de dessins et de gravures sur le thème de la nature (arbres, feuillages, plantes). L'artiste grave alors à l'atelier de Chaville, puis dans l'Atelier Collectif de la Cité Internationale des Arts à Paris. En 2007, la ville de Saint-Ouen lui attribue un atelier. Cette même année elle part au Japon pour une exposition personnelle.
 
 
Carte d’art à 2 volets à 30 exemplaires édition mai 2017.
Format fermé : 14,9 x 21 cm - format ouvert : 21 x 29,7 cm.
Prix : une carte 18 euros avec enveloppe - deux cartes avec enveloppes 30 euros - trois cartes avec enveloppes 45 euros.

 

Galerie Expression d’Aujourd’hui
Contact@expressiondaujourdhui.fr
Expression d'aujourd'hui
32 rue Raspail
92300 Levallois Perret
+33 (0) 6 41 20 26 77 / www.expressiondaujourdhui.fr
 
 
 
 
 
 

08:17 Écrit par Frédéric Tison dans Une petite bibliothèque | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

dimanche, 23 avril 2017

Avec l'œil

 

 

 

 

2.jpg

 

À la demande de ***, une photographie de votre serviteur avec Paul Farellier,
lors de la soirée au Théâtre Les Déchargeurs, à Paris, le samedi 22 avril 2017.

(Photographie : Norbert Crochet.)

 

 

 

 

La réunion des amis

 

 

 

 

18052517_10155070586286977_972962196_n.jpg

 

À l'issue de la soirée au Théâtre Les Déchargeurs, à Paris, le samedi 22 avril 2017.

De gauche à droite : Alain Breton, Adeline Baldacchino,
Christophe Dauphin, Frédéric Tison, Paul Farellier.

 

(Photographie : F. C.)

 

 

 

Au Théâtre Les Déchargeurs, à Paris, le samedi 22 avril 2017

 

 

 

 

1.jpg

 

De gauche à droite :
Christophe Dauphin, Alain Breton,
Frédéric Tison, Paul Farellier, Adeline Baldacchino.

(Photographie : Norbert Crochet.)

 

C'était lors de cette soirée.

 

 

 

mardi, 18 avril 2017

Au Théâtre Les Déchargeurs, le samedi 22 avril 2017, à cinq heures du soir

(Nouvelle mise en ligne.)

 

 

J'aurai le plaisir de figurer auprès de Paul Farellier, Alain Breton et Christophe Dauphin lors de cette soirée consacrée à la revue Les Hommes sans Épaules, le samedi 22 avril prochain (à 17h) au Théâtre Les Déchargeurs à Paris.

Songez, si vous souhaitez vous y rendre, à réserver une place gratuite sur le site du Théâtre.

 

 

vignette_16-17-25.jpg

 

 

 

16:48 Écrit par Frédéric Tison dans Une petite bibliothèque | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

vendredi, 14 avril 2017

Une note de lecture, par Bernard Fournier, sur 'Le Dieu des portes'

 

 

 

Je signale la publication d'une note de lecture de Bernard Fournier, de l'Académie Mallarmé, sur Le Dieu des portes (2016), dans la revue Poésie/Première, n° 67, mars 2017.

Elle est reproduite sur la page consacrée à l'ouvrage sur le site des Hommes sans Épaules, dans l'onglet "Presse" (La note se trouve tout en bas de la page).

 

 

 

11:51 Écrit par Frédéric Tison dans Une petite bibliothèque | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

mercredi, 05 avril 2017

Autour de 'Rues gris sable'

 

 

 

Jusqu'au 19 avril 2017, des images peintes
(acrylique sur photographies, multiples non identiques) de Sylvie Ledouxe
(dont certaines sont reproduites dans le livre d'artiste Rues gris sable)
sont en vente chez Patrice Pérasie, encadreur, au 41, rue Faidherbe à Paris XI
(Tél. : 01 43 79 59 74).
Ouverture du mardi au samedi, de 10h à 13h et de 14h à 19h.

 

 

SAM_3686.JPG

 

SAM_3693.JPG

 

SAM_3688.JPG

Photographies du mardi 4 avril 2017.

 

***

Se procurer Rues gris sable.

 

 

 

 

mardi, 04 avril 2017

Au théâtre le soir du 22 avril 2017

 

 

Samedi 22 avril 2017
Soirée Les Hommes sans Épaules
au Théâtre Les Déchargeurs

Lecture/Rencontre

 

Le Théâtre Les Déchargeurs, à l'occasion des vingt ans de la 3ème série, consacre une soirée à la revue Les Hommes sans Épaules, le samedi 22 avril 2017, à 17h.
Une soirée présentée et animée par Adeline Baldacchino, en présence de Christophe Dauphin, Paul Farellier, Alain Breton et Frédéric Tison.

 

Le Théâtre Les Déchargeurs

3, rue des Déchargeurs, Paris 1. Tél. : 01.42.36.00.50. Métro Châtelet.

 

Entrée gratuite sur réservation :

 

Lecture/Rencontre au Théâtre Les Déchargeurs.

 

 

vignette_16-17-25.jpg

 

Pour les réservations gratuites.

 

 

 

 

11:14 Écrit par Frédéric Tison dans Une petite bibliothèque | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

dimanche, 19 mars 2017

Lecture en ligne

 

 

 

Il y a un an et demi paraissaient quelques poèmes miens dans la revue en ligne Ce qui reste ; c'était là la deuxième fois, après que Recours au poème m'eut accueilli, que je confiais à une revue en ligne quelques écrits. Je reconnais avoir été réticent à la publication sur l'Internet de poèmes. Il me semble aujourd'hui (et Cécile A. Holdban, qui co-dirige la revue Ce qui reste, a grandement contribué à cela, par sa curiosité inlassable et sa bienveillance) qu'une revue en ligne sait proposer un autre regard, et ouvrir d'autres portes, sans concurrencer le livre de papier, en s'ajoutant plutôt à ce dernier :

 

Quatre poèmes et trois photographies.

 

 

 

 

11:13 Écrit par Frédéric Tison dans Une petite bibliothèque | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

mardi, 07 mars 2017

Retour à Tübingen

 

 

 

Pour les curieux, qui voudraient lire ma petite étude "Killalusimeno sur les bords du Neckar (Notes sur le lieu, le temps, la poésie & Hölderlin à Tübingen)" parue dans le n° 43 de la revue de poésie Les Hommes sans Épaules avec, en regard, les photographies (dont deux figurent dans le numéro) qui furent prises parallèlement à l'écriture de cette étude :

 

Tübingen dans Les Lettres blanches.