Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 22 janvier 2022

Le lustre

 

 

 

SAM_1196.JPG

 

Dans l'une des enfilades des salons d'apparat de l'Hôtel de la Marine, à Paris VIII, 
photographie : janvier 2022.

 

 

 

 

D'un rêve et des vitres

 

 

Parfois, on peut se sentir un peu plus bête encore qu'on l'est déjà : je lavais mes vitres et Radio Classique, soudain, diffusa le déchirant Rêve d'amour de Franz Lizst.

 

 

 

Péristyle

 

 

 

SAM_1198.JPG

 

Péristyle donnant sur la place de la Concorde,
à l'Hôtel de la Marine, à Paris VIII, 

photographie : janvier 2022.

 

 

 

 

vendredi, 21 janvier 2022

Ah non !

 

 

Ma crainte (l'une de mes craintes) : mourir mal habillé. 

 

 

 

17:24 Écrit par Frédéric Tison dans Crayonné dans la marge, Minuscules | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Un protocole augmenté

 

 

J'estime que le nouveau protocole du Gouvernement en ce qui concerne l'actuelle pandémie est de plus en plus limpide. J'ajouterais cependant ces mesures, qui me semblent manquantes :

 

- Interdiction, dans les commerces, de parler à voix basse de midi à deux heures de l'après-midi.

- Possibilité d'ôter son masque dans la rue de onze heures du soir à minuit, sauf le mardi et le jeudi.

- Le lundi, possibilité de porter le masque uniquement sur le nez, mais seulement de dix heures du matin à midi. La bouche devra être couverte le reste du temps, sauf le vendredi, à partir de midi, sauf s'il s'agit d'un jour impair dans le calendrier.

- Obligation de dénoncer publiquement sur les réseaux sociaux tous les contrevenants à ces lois. Le silence sera puni d'une amende pouvant s'élever à 1 000 euros.

 

 

15:14 Écrit par Frédéric Tison dans Crayonné dans la marge | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

De ce monde

 

 

Ce monde est une ordure qu'il s'agit d'éclaircir.

 

 

 

13:31 Écrit par Frédéric Tison dans Crayonné dans la marge, Minuscules | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Glané (4)

 

 

Florilège de paroles entendues dans notre monde (2019-2021), notées dans mes carnets.

 

 

« C'est qui ce Milo qui a sculpté cette Vénus ? » (Au Louvre.)

 

« Bof, Baudelaire, c'est pas trop mal, mais bon il a pas écrit grand'chose, un peu comme ce Mallarmé que tu adores mais qui a écrit que cent pages en tout, non ? Rimbaud c'est pareil, mais lui il s'est cassé après avoir écrit toute sorte de conneries que personne ne lira. » (Dans un bar.)

 

« Tu vas voir, on va retourner aux bougies. Par contre ça va coûter de plus en plus cher. Ce sera des bougies de luxe ! » (Dans une brasserie.)

 

« Mais arrête d'écrire tout le temps dans ton carnet ! Tu m'espionnes ou tu es un indic ? Remets ton carnet dans ta poche, et ton stylo à la con, tu le ranges dans ton sac, please. » (Dans un bar (Mon lecteur aura deviné que j'étais le destinataire de ces paroles délicieuses).)

 

 

06:02 Écrit par Frédéric Tison dans Album des phrases | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Des abbayes

 

 

Les abbayes sont les envers et les revers profonds de nos silences et de nos bruits.

 

 

 

05:13 Écrit par Frédéric Tison dans Crayonné dans la marge, Minuscules | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Un jeune musicien

 

 

 

SAM_1243 b.JPG

 

Un Jeune Musicien, Qazvin, Iran (vers 1590-1600, époque safavide),
papier, or, pigments opaques,
à l'exposition "Chefs-d'œuvre de la Collection Al Thani",
à l'Hôtel de la Marine, à Paris VIII, 

photographie (ratée, mal cadrée, floue, mais qu'importe !) : janvier 2022.

 

 

 

 

Dans la bibliothèque

 

 

 

SAM_1176.JPG

 

Dans la bibliothèque, à l'Hôtel de la Marine, à Paris VIII, 
photographie : janvier 2022.

 

 

 

 

Le titre mystérieux

 

 

Je suis en train de travailler à un livre (je travaille en ce moment à plusieurs livres), un livre dont le titre est mystérieux. Ce dernier m'étonne moi-même, alors que j'en suis l'auteur !

 

 

 

04:29 Écrit par Frédéric Tison dans Autour du livre, Crayonné dans la marge | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

jeudi, 20 janvier 2022

Les plafonds d'or

 

 

SAM_1201.JPG

 

Dans l'une des enfilades des salons d'apparat de l'Hôtel de la Marine, à Paris VIII, 
photographie : janvier 2022.

 

 

 

 

mercredi, 19 janvier 2022

Le manuscrit

 

 

 

SAM_1239.JPG

 

Manuscrit de poésie, calligraphie signée Sultan 'Ali al-Mashhadi (1476), époque timouride,
enluminure probablement par Karamemi, époque ottomane (vers 1550-1560),
papier, encre, or, pigments,
à l'exposition "Chefs-d'œuvre de la Collection Al Thani",
à l'Hôtel de la Marine, à Paris VIII, 

photographie : janvier 2022.

 

 

 

Glané (3)

 

 

Florilège de paroles entendues dans notre monde (2019-2021), notées dans mes carnets.

 

 

« Y a trop d'or, ici. » (Au château de Versailles.)

 

« Tu t'rends compte, le mec [Joseph Haydn], il a écrit cent et quelques symphonies, tu crois ça ? » (Dans un bar.)

 

« Les poèmes, c'est trop chouchou. » (Dans un bar.)

 

« C'était une grosse vache, enfin, j'veux dire, une pure vache. » (Dans le métro, un jeune homme au téléphone.)

 

« Tu vois, j'assume d'être une joyeuse. Surtout avec mes cheveux. » (Dans un bar.)

 

« Grave : je l'aime. Grave de chez grave. » (Dans une brasserie.)

 

 

 

17:17 Écrit par Frédéric Tison dans Album des phrases | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Le parquet

 

 

 

SAM_1132.JPG

 

Parquet (XVIIIe s.), dans une salle de l'Hôtel de la Marine, à Paris VIII, 
photographie : janvier 2022.