Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 21 avril 2014

Chanson du XVe siècle

 

 

 

 

La Pernette se lève (XVe siècle ; chanson copiée dans le manuscrit de Bayeux entre 1490 et 1500).
Vincent Dumestre, Claire Lefilliâtre, Le Poème Harmonique,

"Aux marches du palais. Romances & complaintes de la France d'autrefois" (2001).

 

 

 

09:13 Écrit par Frédéric Tison dans Un concert sur un blogue | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

mardi, 11 mars 2014

Les Oiseaux de Maurice Ravel

 

à Renaud Allirand.

 

 

 

 

 

Maurice Ravel, "Oiseaux tristes" (Miroirs, II, 1904-1905),
par le compositeur lui-même.

 

 

 

17:20 Écrit par Frédéric Tison dans Un concert sur un blogue | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

dimanche, 09 mars 2014

Comment commencer le plus élégamment du monde une symphonie

 (Remise en ligne du 13 septembre 2013.)

  

 

 

Leevi Madetoja (1887-1947), Deuxième Symphonie (1916),
direction : Petri Sakari (1992).

 

  

dimanche, 22 décembre 2013

La très mystérieuse symphonie

 

 

 

 

Carl Nielsen, Cinquième Symphonie (1920-1922), 
San Francisco Symphony Orchestra dirigé par Herbert Blomstedt.



(Je ne sais pourquoi, quand vient l'hiver, et plus particulièrement quand la fin de l'année s'annonce, il me faut écouter la musique de Nielsen. Il me semble que l'air, la rue, le temps la murmurent et l'appellent...)


(Quant à cette Cinquième Symphonie, sa prodigieuse richesse m'étonne à chaque fois que je l'écoute : elle est inépuisable, et elle est belle : inoubliable.)



 

 

09:06 Écrit par Frédéric Tison dans Un concert sur un blogue | Tags : carl nielsen, cinquième symphonie | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

mercredi, 18 décembre 2013

Un des plus beaux airs du monde

 

 

 

 

La fille au roi Louis (air de cour, 1607). Vincent Dumestre, Claire Lefilliâtre, Le Poème Harmonique,
"Aux marches du palais. Romances & complaintes de la France d'autrefois" (2001).

 

 

Le roi Louis est sur son pont*,
Tenant sa fille en son giron ;
Elle se voudrait bien marier
Au beau Déon, franc chevalier...

 

(*Le pont est le pont-levis, sur lequel le seigneur du château, jadis, se tenait, le soir, pour recevoir l'hommage de ses vassaux. La suite des paroles se trouve ici.)

 

Gérard de Nerval, dans son essai sur les Vieilles Ballades françaises, écrit que cet air est l'un des plus beaux qui soient — c'est le poète qui me l'a fait découvrir, et je ne peux que lui donner mille fois raison.

 

 

 

 

mardi, 12 novembre 2013

Musique du vent

 

  

 

 


Claude Debussy, "Le vent dans la plaine" (
Préludes), interprété par lui-même (1913).

 

 

 

 

17:21 Écrit par Frédéric Tison dans Un concert sur un blogue | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

dimanche, 18 août 2013

Pour le soir

 

 

 

 

Alban Berg, Concerto pour violon, à la mémoire d'un Ange (1935),

Direction : Ozawa, Orchestre symphonique de Boston ; violon : Perlman.