Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 09 septembre 2014

Le Clair du temps III, minuscules et photographies (2013)

 

 

 

Le Clair du temps est une collection de carnets de photographies & de notes (nommées "minuscules") prises lors de voyages et de promenades.

 

Voici le troisième volume de cette collection.

 

 

(aperçu) 

  

Frédéric Tison, Le Clair du temps III, minuscules & photographies,
L'auteur/Blurb (2013). 46 pages.

 

Se procurer le livre

 

 

 

 

vendredi, 20 juin 2014

Éloge du murmure

 

 

 

 

Pourquoi les gens parlent-ils ordinairement si fort ? Il me semble que seuls la musique et le vent, et les torrents, et le tonnerre, peuvent le faire avec la beauté. La voix haute, quand elle est humaine, est presque invariablement laide.

 

Seul un poème peut vraiment parler à très haute voix, si le souhaite son auteur, et encore le fait-il dans un livre silencieux, le plus souvent fermé. Son cri est l'ombre exagérée d'un murmure.

 

Les arbres murmurent. Les amants murmurent. La peinture que nous aimons murmure.

 

 

Mon Lecteur sait que ce blogue-ci murmure à son tour.

 

 

 

 

06:30 Écrit par Frédéric Tison dans Minuscules | Tags : frédéric tison, minuscules | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

mercredi, 27 novembre 2013

L'archipel qui manque

 

 

C'est l'archipel des amants de la beauté qui manque, non les amants, non ces îles inévitables.

 

 

(La vraie laideur de ce monde, qui voit proliférer habituellement les opinions, les préférences politiques et les solutions vaines, est de croire que nous sommes tous déjà posthumes.

 

Dire est, au moins, appeler...)

 

 

 

 

18:15 Écrit par Frédéric Tison dans Crayonné dans la marge, Minuscules | Tags : frédéric tison, minuscules | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

dimanche, 29 septembre 2013

L'image et le parc

 

 

Les photographies que nous prenons des parcs sont les regards que les canaux, les bassins et les pièces d'eau n'ont pu poser sur eux.

 

 

 

dimanche, 22 septembre 2013

Décryptage d'une actualité

 

  

Chaque fois que j'entends l'expression "à notre époque", y compris dans ma bouche, une petite fée me dit que l'on me ment, que l'on s'égare, que je me trompe, mais qu'un historien du XXVe siècle se trompera également, quoique différemment.

 

 

 

09:54 Écrit par Frédéric Tison dans Minuscules | Tags : frédéric tison, minuscules | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

vendredi, 13 septembre 2013

Les fenêtres

 

  

J'aurai aimé les fenêtres de toutes les villes, parce qu'elles sont des regards posés étrangement sur nous, sur moi, lorsque je les regarde, parce qu'une fenêtre sait souvent résumer une ville, ou la rappeler à la mémoire comme un visage peut évoquer une rue, un passage, un instant dans une ville, et le nom d'une ville, parce que... Mais y a-t-il une raison, toutes les fenêtres ne sont-elles pas, elles aussi, sans pourquoi ?

 

 

17:33 Écrit par Frédéric Tison dans J'aurai aimé, Minuscules | Tags : frédéric tison, minuscules, fenêtres | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

jeudi, 12 septembre 2013

Léthé antérieur

 

  

C'est quand on a quarante ans que l'on peut contempler, et savoir que les regards de nos vingt, de nos trente ans furent des abîmes, des oublis, des creux — des abîmes, des creux et des oublis nécessaires, jusqu'à ce que l'aperçu se dévoile avec la somme des années mortes et rêvées.

 

 

08:27 Écrit par Frédéric Tison dans Minuscules | Tags : frédéric tison, minuscules | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

dimanche, 25 août 2013

Miroitant

 

  

Je tends des miroirs, mais au fond ce sont des miroirs imaginés ; je m'y vois moi-même peu souvent, c'est dire... Je crois cependant qu'il est des miroirs qui se devancent eux-mêmes, qui parient — qui parient sur eux-mêmes.

 

 

09:27 Écrit par Frédéric Tison dans Minuscules | Tags : frédéric tison, minuscules | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

samedi, 24 août 2013

Sur un chemin

 

  

Qu'est-ce qu'une pierre sur un chemin, sinon un poème à jamais stupéfait ?

    

 

 

08:23 Écrit par Frédéric Tison dans Minuscules, Sur le poème | Tags : frédéric tison, minuscules | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

jeudi, 22 août 2013

Un temps, des temps

 

  

Qu'est-ce qui me rendra étrange — inévitablement étrange — aux yeux d'un homme du XXIIIe siècle ?

 

 

08:50 Écrit par Frédéric Tison dans Minuscules | Tags : frédéric tison, minuscules | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |