Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 22 septembre 2015

Minuscule

 

 

 

Il y a des visages qui ont le pouvoir de rassembler toute notre mélancolie d'être au monde.

 

 

 

 

 

19:14 Écrit par Frédéric Tison dans Minuscules | Tags : frédéric tison, minuscule | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

vendredi, 14 août 2015

Minuscule

 

 

 

Images : coffres et ciels de mes regards...

 

 

 

 

 

06:33 Écrit par Frédéric Tison dans Minuscules | Tags : frédéric tison, minuscule | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

lundi, 27 avril 2015

De la gentillesse

 

  

 

S'il est bien un mot dont j'aimerais que soit négligée la nuance parfois péjorative, ou légèrement ironique, c'est bien celui de gentillesse. Celui qui est gentil possède la plus grande des qualités, celle qui subsume les autres, ou dont peut-être toutes les autres découlent, ou encore auprès de laquelle toutes les autres sont quasi facultatives.

 

 

 

06:32 Écrit par Frédéric Tison dans Minuscules | Tags : frédéric tison, minuscule, gentillesse | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

mardi, 21 avril 2015

Le message

 

 

 

Dans mon « courrier indésirable », ce matin, j'ai reçu le message électronique d'un certain Padre (!) ; ce message, que je n'ai pas ouvert, naturellement, comportait comme « objet » :

« Votre Ange Gardien a un message pour vous ».

Ce qui m'a mis la puce à l'oreille, ce n'est pas seulement que je doute que les anges usent de la messagerie électronique, mais, bien sûr, la majuscule fautive à gardien.

 

 

 

 

10:43 Écrit par Frédéric Tison dans Minuscules | Tags : frédéric tison, minuscule, ange | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

mercredi, 08 avril 2015

Le visiteur

 

 

 

« Bonjour, Ange », « Au revoir, Ange » : voici les paroles que j'adresse, selon les jours, sur le lieu de mon travail, à un adolescent qui fréquente la bibliothèque dont j'ai la charge, et qui véritablement se prénomme Ange.

 

 

 

 

07:33 Écrit par Frédéric Tison dans Minuscules | Tags : frédéric tison, ange, minuscule | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

dimanche, 29 mars 2015

Je me rappelle

 

 

 

Il me semble que je me rappelle mieux les villes et les villages qui sont au bord de la mer, je me souviens des rues et des places, et des oiseaux quand ils criaient. Peut-être est-ce parce que, ces villes, ces villages, les agrandit toujours la mer, et que le ciel au-dessus d'eux est plus vaste en raison de la mer, qu'il est toujours, qu'il est encore Ouranos violemment séparé de Gaïa. 

 

 

 

07:14 Écrit par Frédéric Tison dans Minuscules | Tags : frédéric tison, minuscule, la mer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

lundi, 23 mars 2015

Ronde des visages (dans la ville), 2.

 

 (1.)

 

  

Le visage dont on ne sait rien, dont on aimerait savoir quelque chose,

 

Le visage auquel on ne la fait pas, qui croit en, qui croit à, qui est certain,

  

Le visage qui n'est pas là, on se demande pourquoi,

  

Le visage d'un petit dieu, métamorphosé (ou en attente de l'être),

  

 Le visage qui croit fermement qu'il est un visage...

 

 

 (à suivre)

 

 

 

06:37 Écrit par Frédéric Tison dans Minuscules, Ronde des visages | Tags : frédéric tison, minuscule | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

jeudi, 19 mars 2015

(Entre autres tâches)

 à Antire.

 

 

Le poème est de dévorer le monde des yeux.

 

 

 

06:15 Écrit par Frédéric Tison dans Minuscules | Tags : frédéric tison, minuscule | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

dimanche, 15 mars 2015

Ce Léthé

 

 

 

Les oiseaux ont des visages que nous oublions lorsque nous ne les regardons pas.

 

 

 

 

19:06 Écrit par Frédéric Tison dans Minuscules | Tags : frédéric tison, minuscule | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

jeudi, 12 mars 2015

Le passé et le présent

 

 

 

Naguère j'étais un jeune homme, désormais je suis un homme jeune (ou un homme encore (assez) jeune (j'en conviens...)).

 

Ainsi je vieillis également dans les nuances de la langue française.