Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 07 mai 2020

Tout poème

 

 

 

Tout poème se décante.

 

 

 

 

jeudi, 30 avril 2020

La ville enchantée

 

 

 

Désormais, on voit des canards et des cygnes se promener dans les rues de Paris. Et tous les oiseaux chantent à tue-tête, par ma fenêtre. 

 

 

 

 

14:37 Écrit par Frédéric Tison dans Crayonné dans la marge, Minuscules | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

dimanche, 26 avril 2020

L'amitié

 

 

 

La véritable amitié s'incarne dans la personne à qui l'on peut confier ses chiffres et ses clefs, qui les conserve dans ses mains et ses yeux — et sait les renouveler.

 

 

 

 

12:28 Écrit par Frédéric Tison dans Minuscules | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

samedi, 07 mars 2020

Chaque mot

 

 

 

Chaque mot a son ciel, sa terre et son abîme.

 

 

 

 

 

 

11:15 Écrit par Frédéric Tison dans Minuscules | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

dimanche, 26 janvier 2020

Jamais assez

 

 

 

Il n'y a jamais assez de soleils. C'est ce que sait celui qui a aimé.

 

 

 

dimanche, 19 janvier 2020

Minuscule

 

 

 

 Je peins le manque.

 

 

 

19:49 Écrit par Frédéric Tison dans Crayonné dans la marge, Minuscules | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

jeudi, 16 janvier 2020

Des nuits d'insomnie et du poème

 

 

C'est durant les nuits d'insomnie, vers deux, trois ou quatre heures, qu'il faut relire les poèmes aimés ou ceux que l'on a écrits : c'est ainsi que l'on sait s'ils « tiennent la route ».

 

 

 

jeudi, 26 décembre 2019

Les étoiles

 

 

 

Toujours, à la campagne, il me semble que je me souviens des étoiles de la voûte céleste une fois que la nuit est tombée, ces étoiles que le citadin que je suis ne voit presque plus jamais.

 

 

 

09:34 Écrit par Frédéric Tison dans Crayonné dans la marge, Minuscules | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

vendredi, 06 décembre 2019

De la musique

 

 

 

Il y a la musique aussi parce que la tendresse absolue n'est pas.

 

 

 

 

lundi, 04 novembre 2019

De l'ennui

(Pour Odile Cohen-Abbas, qui me demandait une définition de l'ennui.)

 

 

L'ennui : un désir inachevé.

 

 

 

 

 

04:24 Écrit par Frédéric Tison dans Crayonné dans la marge, Minuscules | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |