Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 30 avril 2014

Visages

 

  

 

 

DSC_8832 b.jpg

 

Détail d'une Descente de Croix (pierre polychrome, XVIe s.),
en l'église Saint-Ronan (XVe s.),
à Locronan,
photographie : février 2014.

 

 

 

Entretien intempestif (Sur une question de Jean de Rancé)

 

 

 

 

Jean de Rancé. -. Cher Frédéric Tison, excepté la mort récente de l'historien Jacques Le Goff, dont vous vous êtes fait l'écho, y a-t-il un événement, un fait, une nouvelle, un épisode ou une histoire issus de l'« actualité » qui vous aient retenu ces derniers temps ?

 

Frédéric Tison. -. Absolument aucun, cher Jean de Rancé.

 

J. de R. -. Mais encore ?...

 

F. T. -. Il ne s'est jamais agi que de la suite des vanités, des animadversions, des calculs sans amour et des compromissions masquées ; et l'esclave continue d'aller à cheval tandis que le prince marche sur la terre. Croyez-moi, mais vous le savez déjà, intimement, doucement, terriblement même : selon « l'actualité », il ne s'est rien passé.

 

J. de R. -. Tout de même...

 

F. T. -. Pardonnez-moi, cher ami, je devine ce que vous allez m'opposer. Cependant, notre tâche n'est-elle pas, en quelque sorte, d'approfondir la pénombre ? Observons ces gesticulations sans en être les dupes.

 

J. de R. -. Publions donc, cher ami, cet entretien entre deux portes.

 

 

 

 

15:57 Écrit par Frédéric Tison dans Entretiens | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Ymaiges

 

 

 

 

DSC_8861 b.jpg

 

 Scènes de la Passion, vitrail (XVe s.), 
abside de l'église Saint-Ronan (XVe s.),
à Locronan,
photographie : février 2014.

 

 

 

 

mardi, 29 avril 2014

Visage de l'ange triste

  

à Antire.

 

 

 

DSC_8885 b.jpg

 

Le visage de l'un des anges portant la dalle funéraire de saint Ronan
(pierre de Kersanton, début du XVIe s.),
dans la chapelle du Penity (XVIe s.),
à Locronan,
photographie : février 2014.

 

 

 

Visages dans les marges

 

 

 

Mon ami Antire m'a fait découvrir les photographies de ces visages. Qu'il en soit ici remercié.

 

  

  

08:50 Écrit par Frédéric Tison | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

lundi, 28 avril 2014

D'émail et d'argent doré

 

 

 

 

DSC_8825 b.jpg

 

Détail d'un calice (argent doré, émail, XVe s.), par un orfèvre anonyme,
en l'église Saint-Ronan (XVe s.)
à Locronan,
photographie : février 2014.

 

 

 

 

Époque

 
« Je suis né en un temps où la majorité des jeunes gens avait perdu la foi en Dieu, pour la même raison que leurs ancêtres la possédaient — sans savoir pourquoi. Et comme l’esprit humain tend tout naturellement à critiquer, parce qu’il sent au lieu de penser, la majorité de ces jeunes gens choisit alors l’Humanité comme succédané de Dieu. J’appartiens néanmoins à cette espèce d’hommes qui restent toujours en marge du milieu auquel ils appartiennent, et qui ne voient pas seulement la multitude dont ils font partie, mais également les grands espaces qui existent à côté. C’est pourquoi je n’abandonnai pas Dieu aussi totalement qu’ils le firent, mais n’admis jamais non plus l’idée d’Humanité. Je considérai que Dieu, tout en étant improbable, pouvait exister ; qu’il pouvait donc se faire qu’on doive l’adorer ; quant à l’Humanité, simple concept biologique ne signifiant rien d’autre que l’espèce animale humaine, elle n’était pas plus digne d’adoration que n’importe quelle autre espèce animale. Ce culte de l’Humanité, avec ses rites de Liberté et d’Égalité, m’a toujours paru une reviviscence des cultes antiques, où les animaux étaient tenus pour des dieux, et où les dieux avaient des têtes d’animaux. »
 
 
Fernando Pessoa, « Autobiographie sans événements » [29 mars 1930], Le Livre de l’intranquillité. Paris : Christian Bourgeois, 1999, pp. 37-38.
 
 
 
 
 

08:41 Écrit par Frédéric Tison dans Album des phrases | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

dimanche, 27 avril 2014

Deux visages

 

 

 

 

DSC_8846 b.jpg

 

 Dalle funéraire de saint Ronan
(pierre de Kersanton, début du XVIe s.), détail,
dans la chapelle du Penity (XVIe s.),
à Locronan,
photographie : février 2014.

 

 

 

 

Du détail

 

  

 

 

DSC_8880 b.jpg

  

 Dalle funéraire de saint Ronan
(pierre de Kersanton, début du XVIe s.), détail,
dans la chapelle du Penity (XVIe s.),
à Locronan,
photographie : février 2014.

 

 

 

Les porteurs

 

 

 

 

DSC_8873 b.jpg

 

Les anges portant la dalle funéraire de saint Ronan
(pierre de Kersanton, début du XVIe s.),
dans la chapelle du Penity (XVIe s.),
à Locronan,
photographie : février 2014.