Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 30 septembre 2021

En espagnol

(Rappel.)

 

J'ai le plaisir de signaler la traduction en espagnol de quelques-uns de mes poèmes dans la revue de poésie péruvienne Kametsa :

Poesía internacional : Frédéric Tison (Francia)


Avec un très grand merci à Emilio Martin Paz Panana et la revue Kametsa

Con un gran agradecimiento a Emilio Martín Paz Panana y la revista Kametsa.




17:01 Écrit par Frédéric Tison dans Traductions, Une petite bibliothèque | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

Distances & surfaces

 

 

 

243122303_4791471864196458_6563720287453770533_n.jpg

 

Quelque part dans Paris, photographie : septembre 2021.

 

 

 

 

 

mercredi, 29 septembre 2021

Bandes & brisures

 

 

 

243042830_4791454290864882_6226575680988860164_n.jpg

 

Quelque part dans Paris, photographie : septembre 2021.

 

 

 

 

mardi, 28 septembre 2021

De la tendresse

 

 

La tendresse est la fée effrayante du monde.

 

 

 

07:30 Écrit par Frédéric Tison dans Crayonné dans la marge | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

Le petit bonhomme jaune

 

 

 

SAM_0656.JPG

 

Près de l'étang de la Ganne, dans le Bourbonnais, photographie : août 2021.

 

 

 

lundi, 27 septembre 2021

Vitrail de Noël

 

 

 

SAM_0612.JPG

 

Vitrail (Noël 1995), par Joceran Pinon, maître-verrier,
Serge Ranvier, graveur, et Jean-Marie Chupin, maquettes,
en l'église Notre-Dame (milieu du XIXe s.),
à Hérisson, dans l'Allier, photographie : août 2021.

 

 

 

dimanche, 26 septembre 2021

Femmes à la fontaine

 

 

 

202662405_4506576286019681_6432964941108413693_n.jpg

 

Paul Signac (1863-1935), Saint-Tropez, fontaine des Lices (1895),
à l'exposition "Signac, Les Harmonies colorées", au musée Jacquemart-André, à Paris VIII,
photographie : juin 2021.

 

 

 

 

samedi, 25 septembre 2021

Des laboratoires numériques

 

 

Lorsque l'électricité sera coupée par quelque catastrophe climatique ou je ne sais quoi, et que tout aura été décomposé, détruit, fragmenté, ce blogue mien, à l'instar de tout l'Internet, sera effacé. Au fond, je me sers de la possibilité du blogue comme d'un brouillon toujours recommencé ; je n'en suis pas dupe cependant. Moi qui suis documentaliste et bibliothécaire de formation, j'ai vu tant et tant de données se perdre ! "Disques durs externes", clefs "usb", vous nous mentez, vous nous abusez ! Seul compte un support écrit, qu'il s'agisse de livres copiés, imprimés, ou de manuscrits d'écrivains dans des coffres retrouvés ; il suffit, pour en être certain, de se souvenir des jarres qui contenaient les papyrus de Nag Hammadi datant des premiers siècles de notre ère, ainsi que de celles de la secte des Esséniens, sans parler des tablettes mésopotamiennes, lesquelles furent retrouvées aux XIXe et XXe siècles. Le numérique est mortel comme tout corps, sauf qu'il se fait passer pour une immarcessible virtualité. Comme certains parmi les Modernes sont sots, ignorants et vaniteux ! Ils ont confiance en toute cette technique tâtonnante, peu fiable, et inconstante comme en l'amour éternel imaginé.

 

(Ainsi ces pages virtuelles ne sont-elles qu'un laboratoire où tout sera consumé.)

 

 

 

 

14:09 Écrit par Frédéric Tison dans Autour du livre, Crayonné dans la marge | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

La Ganne

 

 

 

SAM_0649.JPG

 

L'étang de la Ganne, dans le Bourbonnais, photographie : août 2021.

 

 

 

vendredi, 24 septembre 2021

En anglais

 

 

Blue crescent moon,
Sudden stars strewn
Among the flowers of galaxies :
You live in this sown country.

 

High rhythms, suns of music,
Wide multiplied eyes :
In the skies of your rains I see
Those pieces of light that rustle.

 

 

Frédéric Tison, traduction en anglais, par l'auteur, d'un poème isolé (avril 2019),
non repris dans un livre,
poème en langue française accompagné d'un dessin au pastel de l'auteur (avril 2020) qui a donné lieu à une carte d'art
.

 

 

00:19 Écrit par Frédéric Tison dans Traductions, Une petite bibliothèque | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

L'âne des contes ?

 

 

 

SAM_0646.JPG

 

Dans le Bourbonnais, photographie : août 2021.

 

 

 

 

jeudi, 23 septembre 2021

Fenêtres d'eaux

 

 

 

242687253_4774872642523047_5512574146123715952_n.jpg

 

Quelque part dans Paris, photographie : septembre 2021.

 

 

 

04:54 Écrit par Frédéric Tison dans Photographies solitaires | Tags : frédéric tison, photographie, paris | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

mercredi, 22 septembre 2021

Le plus beau

 

 

Quel est le plus beau nom d'un poète ? Selon moi, c'est celui de Paul Verlaine.

 

 

 

Hérisson

 

 

 

IMG_20210808_155156.jpg

 

Le château de Hérisson (XIe-XIVe s.), dans l'Allier, photographie : août 2021.

 

 

 

 

mardi, 21 septembre 2021

L'eau froissée

 

 

 

SAM_0341.JPG

 

Détail de la fontaine de Vénosc, en Isère, photographie : juillet 2021.