Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 13 octobre 2014

Inadministration

 

 (Juillet 2014. Si je note cela parce que, souvent, nous ne venons jamais qu'une seule fois en tel ou tel lieu.)

 

 

 

Le château de Dourdan est aujourd'hui si mal administré que c'en est une pitié : les innombrables panneaux didactiques, les traces de prétendues "fêtes médiévales" et autres hideuses "animations" mercantiles, les échafaudages de travaux improbables, les criards lambeaux de cordons de protection, les sacs de gravats éventrés à l'abandon n'importe où, la signalisation plaquée sur ses enceintes, les tristes barrières métalliques en désordre, sans parler, à l'intérieur des salles, des cartouches posés sur les objets mêmes qu'ils prétendent expliquer, en défigurent partout l'ensemble et le détail, si bien que le regard est sans cesse heurté et que, partant, aucune photographie ou presque qui voudrait en livrer quelque beau souvenir n'est possible. Il semble bien que, ici comme dans tant d'autres lieux, l'œil des administrateurs soit arrêté, qu'il soit interdit, qu'il soit aveugle : à quoi l'attribuer, sinon à un désamour, à une ignorance, à une indifférence — à une méconnaissance totale de ce dont l'âme d'un promeneur a besoin, de ce qu'est un lieu, de ce que sont une forme, un espace, un objet même, de ce qui eût pu participer à la beauté, en somme ? Comment ne voient-ils pas, ces administrateurs,  que tout ce qu'ils font, ou ne font pas, équivaudrait à placer une poubelle vert pomme dans l'escalier du château de Champs, ou un nez rouge sang sur l'attentif visage d'un ange ? C'est davantage qu'un dommage, me semble-t-il : tout ce qui ajoute à la laideur inévitable, imparable, est une sorte de crime, et participe du malheur et, même, du mal. C'est l'amitié de l'homme avec son lieu que tout cela détruit.

 

 

 

frédéric tison,note,administration d'un lieu

  

 Le donjon du château de Dourdan (XIIIe s.), dans l'Essonne,
par temps de pluie,
photographie : juillet 2014.

 

 

dimanche, 12 octobre 2014

Rinceaux et fleurs

 

 

 

 

 

DSC_1516 b.jpg

 

 

Détail d'un coffre en bois sculpté (XVIe siècle), au château de Dourdan, dans l'Essonne,
photographie : juillet 2014.

 

 

 

Sous la pluie

 

 

 

 

DSC_1534 NB.jpg

 

L'église Saint-Germain-d'Auxerre (XIIe-XVIIe)
et le château de Dourdan (XIIIe s.), dans l'Essonne,
vue du donjon du château, par temps de pluie,

photographie : juillet 2014.

 

 

 

samedi, 11 octobre 2014

Visage

 

 

 

 

 

DSC_1340.JPG

 

 
Prophète au tablier,
provenant de la Sainte-Chapelle de Bourges, pierre calcaire (vers 1400),
à l'Hôtel Cujas (XVIe s.),
actuellement musée du Berry, à Bourges,
photographie : juin 2014.

 

 

 

 

jeudi, 09 octobre 2014

Quatre statues dans un jardin

 

 

 

 

 

DSC_1465 c.jpg

 

Au château de La Chapelle-d'Angillon (XIe-XVIIe s.), dans le Berry,
photographie : juin 2014.

 

 

 

mercredi, 08 octobre 2014

À La Chapelle-d'Angillon

 

 

 

 

 

DSC_1461 b.jpg

 

 Le château de La Chapelle-d'Angillon (XIe-XVIIe s.), dans le Berry,
photographie : juin 2014.

 

 

 

mardi, 07 octobre 2014

Sérénissime château jaloux

 

 

 

 

 

DSC_1436.JPG

 

 

Le château de Menetou-Salon (XIVe-XIXe s.) vu à travers la grille, dans le Berry,
propriété de Son Altesse Sérénissime le Prince d'Arenberg, Ve du nom,
photographie : juin 2014.

 

 

 

lundi, 06 octobre 2014

Vignes

 

 

 

 

 

DSC_1444 b.jpg

 

 

Les vignobles de Menetou-Salon, « Le Clos de la Dame », dans le Berry,
photographie : juin 2014.

 

_________

Addendum (à François) :

 

DSC_1445.JPG

 

Les délices et les privilèges de Son Altesse Sérénissime le Prince d'Arenberg, Ve du nom.

 

 

 

 

dimanche, 05 octobre 2014

Multiplication des anges

 

 

 

 

 

DSC_1365 b.jpg

 

 

Atelier de Lucas Giordano (1634-1705), La Multiplication des pains, détail,
à l'Hôtel Cujas (XVIe s.),
actuellement musée du Berry, à Bourges,
photographie : juin 2014.

 

 

 

 

samedi, 04 octobre 2014

Visage

 

 

 

 

 

DSC_1390 b.jpg

 

 

Jean Boucher (1575-vers 1633), Saint Sébastien, détail (1627),
à l'Hôtel Cujas (XVIe s.),
actuellement musée du Berry, à Bourges,
photographie : juin 2014.