Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 11 mai 2015

Le petit tableau très précieux

 

 

 

SAM_4232 b.jpg

 

Herri Met de Bles (vers 1500-après 1550), La Tentation de saint Antoine,
minuscule tableau dans une vitrine,
musée Magnin, hôtel Lantin, Dijon,
photographie : oc
tobre 2014.

 

 

 

dimanche, 10 mai 2015

La douceur

 

 

 

SAM_4301 b.jpg

 

Il Volterrano, né Baldassarre Franceschini (1611-1689), Amour dormant, détail,
musée Magnin, hôtel Lantin, Dijon,
photographie : oc
tobre 2014.

 

 

 

 

samedi, 09 mai 2015

La promenade dans l'hôtel

 

 

 

 

SAM_4469.JPG

 

 

SAM_4222.JPG

 

 

SAM_4381.JPG

 

 

SAM_4313.JPG

 

 

SAM_4385.JPG

 

 

SAM_4383.JPG

 

 

SAM_4390.JPG

 

 

SAM_4409.JPG

 

 

SAM_4424 b.jpg

 

 

SAM_4431 b.jpg

 

 

SAM_4432.JPG

 

 

SAM_4438.JPG

 

 

SAM_4439.JPG

 

 Hôtel Lantin, musée Magnin, Dijon,
photographies : octobre 2014.

 

 

 

 

vendredi, 08 mai 2015

Dans la bibliothèque

 

 

 

 

SAM_4255.JPG

 

Bibliothèque de l'hôtel Lantin (1652-1681), actuellement musée Magnin,
à Dijon, photographie : octobre 2014.

 

 

 

 

Le legs du collectionneur

 

 

 

 

Le musée Magnin, en l'hôtel Lantin, à Dijon, pourrait être le modèle du musée privé : si l'on excepte les cartouches plastifiés montés sur des tiges de métal ou abandonnés sur les meubles, assez disgracieux mais heureusement plutôt discrets, chaque pièce est élégante, intime et un peu hautaine à la fois, délicate et rationnelle, en un mot française, et forme une galerie de peinture dont chaque tableau est aimé, ornement pensif et profond des lambris et des miroirs, parmi les meubles rares et précieux. Le visiteur y flâne enchanté, d'autant qu'il n'y a presque personne (et s'il y a quelqu'un, c'est une personne qui observe et passe en silence). Ses pas qui font grincer le plancher ciré l'entraînent vers des vitrines et des murs où s'exposent des merveilles : voici un tout petit tableau d'Herri Met de Bles, un Silène en terre cuite du XVIIIe siècle, trois Georges Michel, parmi d'autres trésors. Il m'est apparu que, si j'avais été riche, si j'avais été prince, et si j'avais eu l'âme d'un collectionneur, j'eusse exactement procédé ainsi : acquérir un bel hôtel particulier, point trop grand, un peu secret, et calme, afin de vivre chaque jour parmi de belles choses, et les partager avec les visiteurs amoureux de ma demeure.

 

 

 

 

jeudi, 07 mai 2015

À l'hôtel Lantin

 

 

 

 

SAM_4197.JPG

 

 

SAM_4198.JPG

 

L'hôtel Lantin (1652-1681), actuellement musée Magnin,
du nom de Maurice Magnin (1861-1939), conseiller maître à la Cour des comptes,
collectionneur et passionné de peinture,
et de sa sœur Jeanne Magnin (1855-1937), peintre amateur et critique d’art,

à Dijon, photographies : octobre 2014.

 

 

 

 

mercredi, 06 mai 2015

Visage du Pauvre Lelian

 

 

 

SAM_3756 b.jpg

 

Georges Rouault (1871-1958), Portrait de Paul Verlaine (vers 1937),
Palais des ducs de Bourgogne, musée des beaux-arts de Dijon,

photographie : octobre 2014.

 

 

 

Lumière d'en haut

 

 

 

SAM_3879 b.jpg

 

Philippe Quantin (1600-1636), Saint Bernard écrivant, détail,
Palais des ducs de Bourgogne, musée des beaux-arts de Dijon,

photographie : octobre 2014.

 

 

 

Les bijoux sonores

 

 

 

SAM_3848 b.jpg

 

École de Fontainebleau, La Dame à sa toilette (vers 1560),
Palais des ducs de Bourgogne, musée des beaux-arts de Dijon,

photographie : octobre 2014.

 

 

mardi, 05 mai 2015

« Aultre n'aray »

 

 

 

SAM_4159 b.jpg

 

« Aultre n'aray », devise de Philippe le Bon (1396-1467) après son troisième mariage (1430)
avec
Isabelle de Portugal, sa dernière épouse (1397-1467)
(« Aultre n'aray* Dame Isabeau tant que vivray »),
fragment d'un vitrail du XVe siècle,
Palais des ducs de Bourgogne, musée des beaux-arts de Dijon,
photographie : octobre 2014.

 

______

* n'aurai