Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 05 mars 2018

La porte ouverte

 

 

 

 

Le poème : parole merveilleusement, éternellement, patiemment et impatiemment ouverte.

 

 

 

  

17:39 Écrit par Frédéric Tison dans Minuscules, Sur le poème | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Écrire un commentaire