Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 26 novembre 2017

« G. Michel 1827 »

 

 

 

Georges Michel signait très rarement ses toiles. Aussi la signature en bas à droite de La Sablonnière nous est-elle une précieuse trace, et une précieuse indication : en 1827, le peintre s'est affranchi de ses maîtres hollandais. Et pourtant, le magnifique ciel de La Sablonnière est moins audacieux que ceux qui sont représentés dans d'autres tableaux et qui datent peut-être de la même période. Est-ce à dire que le peintre alterna, toute sa vie, entre des hommages aux Anciens et des toiles libres et totalement personnelles ?

 

 

 

GM 4 bis.jpg

 

Georges Michel (1763-1843), signature et mention de date sur
La Sablonnière (1827) (Collection privée),
à l'exposition « Georges Michel, le paysage sublime »,
au monastère royal de Brou, à Bourg-en-Bresse, photographie : octobre 2017.

 

 

 

 

 

Écrire un commentaire