Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 08 mars 2016

Ou bien

 

 

 

J'écoute la radio et je me dis que le monde est faussement confié à ceux qui ne l'habitent pas ; il n'est question que de... et de... Quant à nous, quand aimerons-nous ce monde, et quand irons-nous dans le monde, celui où vivent ceux-là et qui ne l'habitent pas, sans le savoir ? Mais il suffit de le savoir...

 

 

 

18:44 Écrit par Frédéric Tison dans Minuscules | Lien permanent | Commentaires (9) |  Facebook |

Commentaires

Il ne faut donc plus écouter la radio.

Écrit par : Un fervant admirateur | mardi, 08 mars 2016

C'est un commencement.

Écrit par : Frédéric Tison | mardi, 08 mars 2016

Clic éteinte ... et voilà !

Écrit par : Un fervent admirateur | mardi, 08 mars 2016

Je ne l'écoute plus non plus. Le monde que j'écoute, c'est celui de mes livres, quelques arpents de nature que j'aime à parcourir, le beau parc de Rennes là où je vis et le votre cher Frédéric, celui que vous partagez un peu avec nous.

Une fervente admiratrice, moi aussi !

Écrit par : Ariane Grammaticopoulos | mercredi, 09 mars 2016

Je suis touché par votre commentaire, chère Ariane, et me réjouis de partager ces images et ces réflexions avec vous.

Écrit par : Frédéric Tison | mercredi, 09 mars 2016

Belle déclaration que celle d'Ariane. Et quel bel exemple à suivre !

Écrit par : Un fervent admirateur | mercredi, 09 mars 2016

Oui !

Écrit par : Frédéric Tison | mercredi, 09 mars 2016

Alors suivons le !

Écrit par : Un fervent admirateur | vendredi, 11 mars 2016

N'est-il temps de faire ?

Écrit par : Frédéric Tison | vendredi, 11 mars 2016

Les commentaires sont fermés.