Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 09 décembre 2014

Le beau décor

 

 

 

 

 

DSC_2482 b.jpg

 

Détail du plafond aux chimères (XVe s.) de la salle d'apparat de l'ancien palais épiscopal de Valence,
pour Jean IV de Poitiers ou son neveu Louis de Poitiers (soit entre 1388 et 1468),
musée des beaux-arts de Valence,
photographie : juillet 2014.

 

 

 

La Librairie de Jean, duc de Berry, au château de Mehun-sur-Yèvre, en 1416 (25)

 

 

 

Introduction.

 

 

 

« 55. Un autre livre, appelé le Livre du trésor, historié au commencement de la création du monde, escript de lettre de court, couvert de cuir vermeil empraint, à deux fermoers de cuivre, et sur les ais n'a aucuns cloux._5 liv. »

 

Il s’agit de l'encyclopédie du maître et de l'ami de Dante, Brunetto Latini (vers 1220-1294), Li Livres dou Tresor, écrite en picard et tentant de recenser l'ensemble des savoirs de son temps. L'érudit y expose également la théorie politique de la République de Florence. Le Livre de la naissance de toutes choses, et la Nature de vices et de vertus est également le titre donné, avec des variantes selon les éditions, à la traduction française du Livre du Trésor. Je rappelle que cette œuvre se trouvait également dans la bibliothèque de Charles d'Orléans, à Blois.

 

 

« 56. Un grand livre des Sept ars en latin, escript de lettre de somme [ou « rotunda », lettre ronde], et commence au livre de Priscian, de l’Art de grammaire ; très-bien historié et enluminé ; et au commencement du second fueillet a escript : Quis contractum ; couvert de cuir rouge empraint, fermant à quatre fermoers d'argent doré esmailliés aux armes de Mons. ; et par dessus a une chemise de drap de soye bleu doublée de tiercelin rouge ; lequel livre avait été autrefois de Monseigneur, et a été recouvré après le trespas de feu Mons. d'Orléans, à qui Monseigneur l'avait donné._75 liv. »

 

Priscien est un grammairien latin du VIe siècle, et l'auteur de ces Institutiones grammaticae, ouvrage pédagogique fondamental adopté, par l'entremise d'Alcuin, dès Charlemagne et jusqu’à la fin du Moyen Âge. La grammaire faisait partie des sept arts libéraux, avec la dialectique et la rhétorique (avec ces dernières la grammaire forme le trivium), puis l'arithmétique, la géométrie, l'astronomie et la musique (formant le quadrivium).

Les Institutiones grammaticae se composent de dix-huit livres. Le Livre I et le début du livre II portent sur le son, la lettre et la syllabe. Les Livres II à XVI, sur les parties du discours. Enfin, les Livres XVII et XVIII étudient la construction, ou syntaxe, selon des méthodes nouvelles.

 

(à suivre.)

 

 

lundi, 08 décembre 2014

Georges Michel à travers les musées de France (fragment)

 

 

(Je remercie vivement mon Lecteur nommé voyageur de m'avoir signalé ce tableau, à la suite de mon appel.)

 

 

orage.jpg

 

Georges Michel (1763-1843), L'Orage, musée de l'art de Toulon.

(Source.)

 

 

 

16:57 Écrit par Frédéric Tison dans Georges Michel, Musée d'un regard | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Aimez-vous Georges Michel ?

 

 

 

Rappel de mon appel : 

Pour Georges Michel, dit Michel de Montmartre (ébauche d'un catalogue des œuvres visibles dans les musées de France et d'ailleurs)

 

 

 

 

 

Un Anglais en Italie

 

 

 

 

DSC_2559 b.jpg

 

 

Joseph Wright (1734-1797), Vue du lac de Nemi au soleil couchant
[lac volcanique près de Rome] (vers 1790),
exposition "De Gainsborough à Turner : l’âge d’or du paysage et du portrait anglais
dans les collections du musée du Louvre",
musée des beaux-arts de Valence,
photographie : juillet 2014.

 

 

 

 

Le joli nom d'oiseau

 

 

 

 

 

DSC_3234 b.jpg

 

Mésange noire,
Galerie d'histoire naturelle (XIXe s.) du musée des beaux-arts de Valence,
photographie : juillet 2014.

 

Voulez-vous écouter son chant ?

 

 

 

dimanche, 07 décembre 2014

L'ami des poètes

 

 

 

 

 

DSC_3243 b.jpg

 

Jules Varnier (1814-1873), Portrait d'Arsène Houssaye (1815-1896) (vers 1840)
[écrivain et critique d'art, ami de Théophile Gauthier, Gérard de Nerval
et Charles Baudelaire, qu'il accueillit dans sa revue
L'Artiste],
musée des beaux-arts de Valence,
photographie : juillet 2014.

 

 

 

Inoubliable

 

 

 

 

 

DSC_2544 bc.jpg

 

 

Joseph Mallord William Turner (1775-1851), Paysage avec une rivière et une baie dans le lointain,
ou Confluent de la Severn et de la Wye (vers 1845),
exposition "De Gainsborough à Turner : l’âge d’or du paysage et du portrait anglais
dans les collections du musée du Louvre",
musée des beaux-arts de Valence,
photographie : juillet 2014.

 

 

 

Hibernation

 

 

 

 

En ces temps de fatigue, de froid et de jour rare, je songe aux anthiasites, les membres de cette secte chrétienne hérétique selon lesquels le travail était un crime, rien de moins, et qui passaient tout leur temps à dormir.

 

 

 

07:01 Écrit par Frédéric Tison dans Crayonné dans la marge | Tags : frédéric tison, note, anthiasites | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

samedi, 06 décembre 2014

L'eau immense

 

 

 

 

 

DSC_2452 b.jpg

 

Albert Marquet (1875-1947), La Rochelle, départ des voiliers,
musée des beaux-arts de Valence,
photographie : juillet 2014.